RETOUR À L'ACCUEIL ET AU MENU

 

Section du cimetière de la paroisse Saint-Thomas de Memramcook
réservée pour les religieuses de la Congrégation Notre-Dame-du-Sacré-Coeur

VOIR LA LISTE DES RELIGIEUSES NDSC INHUMÉES DANS LE CIMETIÈRE
 

Section b du cimetière

Bref historique de la fondation de la Congrégation Notre-Dame-du-Sacré-Coeur

En 1873, père Camille Lefebvre, curé de la paroisse Saint-Thomas de Memramcook, demande à l’évêque de Saint-Jean, Mgr John Sweeney, d’envoyer des soeurs à Memramcook pour l'éducation des filles. Mgr Sweeney autorise l'envoi des Sisters of Charity à Memramcook, spécifiant clairement qu'une éducation de qualité dans leur langue doit être donnée aux jeunes Acadiennes. On nomme le couvent « Académie Notre-Dame-du-Sacré-Coeur ».

En 1893, une francophone, soeur Marie-Anne, devient supérieure du couvent et elle donne un nouvel élan au français à l'Académie Notre-Dame du Sacré-Coeur.

Cependant, au cours des années, des tensions culturelles existent à l'intérieur de la congrégation des Sisters of Charity et en 1908 la supérieure générale demande à soeur Marie-Anne de quitter Memramcook et d'aller au couvent de Bouctouche.

En août 1922, soeur Marie-Anne et ses compagnes acadiennes rédigent une lettre au Pape, lui demandant une séparation d'avec les Sisters of Charity. La grande nouvelle de la séparation arrive le 8 février 1924. Le 17 février, soeur Marie-Anne et 52 de ses compagnes, âgées de 23 à 78 ans, quittent les Sisters of Charity pour joindre la nouvelle congrégation que l'on nomme Les Religieuses de Notre-Dame-du-Sacré-Coeur.

La séparation ayant été approuvée, les Soeurs de la nouvelle Congrégation se réunissent en Chapitre général pour se choisir une Supérieure générale et un Conseil pour régir la nouvelle Communauté.
Le premier Chapitre élit les soeurs suivantes au Conseil général : soeur Marie-Anne, supérieure générale, soeur M.-Thérèse, 1re assistante, soeur M.-Rosalie, 2e assistante, soeur M.-Andréa, 3e assistante et secrétaire générale et soeur M.-Céline, 4e assistante. Soeur M.-Julie est nommée économe générale.

 
 

C'est en reconnaissance de la contribution des religieuses Notre-Dame-du-Sacré-Coeur à l'éducation des jeunes Acadiennes que la paroisse Saint-Thomas de Memramcook leur a reservé une place spéciale dans le cimetière.